Lettres du réseau 2018

     

    INSCRIPTIONlettre.png

          LETTRES 2017 FlecheDrte.png

     

     

    2018

     

     

    > Lettre n°85 de septembre 2018

    Les appartements de coordination thérapeutique de Limoges fêtent leurs 20 ans !

    Question du mois : n°64 : Le forfait de remboursement des substituts nicotiniques à 65% concerne-t-il tous le sprofessionnels prescripteurs (infirmiers, kinésithérapeutes...) ?

     
     

    > Lettre n°84 de juillet-août 2018

    Résultats du concours graphique "Jeunes et alcool" 2018

    Question du mois : n°63 : Est-ce que le nouveau concept de "tabac chauffé" proposé par les industries du tabac est une alternative à la cigarette ?

     
     

    > Lettre n°83 de juin 2018

    L'attrait des rencontres pluridisciplinaires

    Question du mois : n°62 : Peut-on mourir d'un Délirium Tremens (DT) ?

     
     

    > Lettre n°82 de mai 2018

    14e semaine des addictions : le cannabis

    Question du mois : n°61 : Pourquoi est-il apparu, sur les boites de substituts nicotiniques, un logo « Substitut + Grossesse = Danger » alors que les substituts ne sont pas contre-indiqués ?

     
     

    > Lettre n°81 d'avril 2018

    Alcool et grossesse

    Question du mois : n°60 : Des patients me disent qu'ils achètent du "cannabis thérapeutique" en ville... est-ce possible ?

     
     

    > Lettre n°80 de mars 2018

    1ère rencontre des CSAPA référents et CAARUD au sein des établissements pénitentiaires du Limousin.

    Question du mois : n°59 : que proposer à une personne qui ne souhaite pas arrêter sa consommation d'alcool mais qui a conscience de sa difficulté ?

     
     

    > Lettre n°79 de février 2018

    Le "Chemsex", une pratique en plein essor

    Question du mois : Si le dosage est trop important, peut-on découper des patchs de nicotine ?

     
     

    > Lettre n°78 de janvier 2018

    Quelles consommations en 2016-2017 ? Les perspectives.

    Question du mois : Mon patient ne souhaite pas être hospitalisé pour un sevrage alcool, peut-on faire un sevrage en ville ?